Animaux

Cette page est consacrée au bestiaire de la Sablière, glané au fil des sentiers, principalement en juin 2005 et 2006. J'ai accumulé près de 500 photos pour en extraire cette sélection... aidé par Pascal (pour 2 photos) et François (pour 4 photos).

A comme... Abeilles

A comme... Araignées

Les araignées tissent leurs toiles dans l'herbe le long des chemins. La grosse araignée velue de droite n'est pas une mygale, c'est un essai de macrophotographie : le monstre mesurait 3 mm.

C comme... Chenille

En 2006, l'avant saison avait été fraîche et la nature était un peu en retard : il y avait donc moins de papillons, mais beaucoup plus de chenilles, certaines superbes comme celle de droite, dont les points colorés passent du rouge au bleu entre l'avant et l'arrière de la bête !

C comme... Criquets, sauterelles, grillons et autres orthoptères

La plupart de ces charmants animaux nichent dans les cailloux qui bordent la Cèze. La sauterelle verte a été photographiée par Pascal sous l'auvent de sa caravane.

F comme... Fouine

Cette fouine (photographie de Pascal) a été photographiée un matin à Fauvette. Quelques jours plus tard, on l'a retrouvée morte, sans doute tuée par un animal plus gros.

G comme... Grenouilles

Ces grenouilles se trouvent en quantité dans les zones vaseuses du bord de la Cèze, mais elles échappent la plupart du temps aux observateurs inattentifs, car elles mesurent en général moins d'un centimètre ! Celle de droite, de taille plus raisonnable, a été photographiée à la hauteur de l'Ermitage St Ferréol.

L comme... Lézards

Les lézards de la Sablière ne lézardent pas : on les trouve en général entre les cailloux qui bordent la rivière.

L comme... Libellules

Il y a beaucoup de libellules à la Sablière, mais chacune a son coin de prédilection : ainsi, les grandes bleues sont le plus souvent sur la rivière au niveau du gué vers la Genèse, et les tigrées jaunes et noires sont sur les sentiers de randonnée au-dessus de Pinson...

M comme... mouches, moucherons et autres insectes

Cette rubrique fourre tout contient toutes les photos de bestioles non identifiées par moi ! Si un entomologiste amateur peut m'éclairer, il est le bienvenu...

Même les fleurs connaissent
la crise du logement :
pas moins de cinq
insectes sur celle-ci !

O comme... oiseaux

La Sablière est le domaine des oiseaux. On les entend partout dans les arbres... mais on les voit difficilement et ils résistent plus encore à la photographie. Trois exceptions : des aigles qui tournent au-dessus des grands rochers qui longent la rivière, cette bergeronnette grise qui se promenait sur la plage, et les geais qu'on voit beaucoup sur les branches basses...

P comme... papillons

Comme les oiseaux, les papillons sont partout, à la différence qu'on les voit mieux ! Ceux-ci ont été pour la plupart photographiés dans les sentiers au-dessus du quartier Pinson et du château.

P comme... Papillon oiseau-mouche

Cette curieuse bestiole, entre le papillon et l'oiseau-mouche, est en réalité un papillon un peu particulier de la famille des Sphinx, nommé Moro sphinx (ou Sphinx Colibri, de son nom savant Macroglossum stellatarum). On en trouve en nombre fin juin ou début juillet dans le sentier de la Combe du Duc, au-dessus du château de Fereyrolles, ou parmi les saponaires de la plage en face des pierres plates. Il se déplace extrêmement rapidement et s'immobilise très peu, sauf pendant qu'il aspire le nectar des fleurs avec sa longue trompe, il est donc difficile de le photographier. Ces photos prises au 1/1000e de seconde n'ont pas suffi à fixer le mouvement de ses ailes !

 Une page entière consacrée à cette curiosité de la nature.

P comme... Poissons

La Cèze est une rivière très poissonneuse, particulièrement au niveau de la grotte située en face de la plage, et au niveau des rochers plats situés en dessous de Fauvette. Il paraît que ces poissons ne sont pas comestibles, mais ça ne se voit pas sur les photos.

S comme... Serpents et Scorpions !

Pas de panique, n'annulez pas vos réservations : on ne meurt pas de piqûres ou de morsures à la Sablière ! Le serpent est une couleuvre de Montpellier femelle, le scorpion est un petit scorpion noir  (les plus grands spécimens font de 3 à 5 cm), et les deux sont tout à fait inoffensifs.

Pour finir de vous rassurer :

- il n'y a aucun scorpion dangereux dans le Languedoc, même si la piqûre du scorpion jaune (qui ne pénètre jamais dans les maisons) peut être assez douloureuse, elle l'est plutôt moins qu'une piqûre de guêpe.
- le seul serpent dangereux que l'on peut rencontrer en France, c'est la vipère aspic, responsable au plus de quelques centaines de morsures chaque année, dont une seule est mortelle (en général en raison d'antécédents médicaux cardio-vasculaires de la victime).

 

  Textes et illustrations © Jacques Gana 2007-2014. Reproduction interdite sans autorisation Contacts | Mentions légales | Plan du site